« Notre rôle n’est pas d’être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie » Albert Londres - 1884_1932

Présentation

Le Prix Albert Londres


Florise Martinet-Londres

 

 

Le Prix Albert Londres a été créé par Florise Martinet-Londres en mémoire à son père, disparu le 16 mai 1932, lors du naufrage du paquebot George Philippar au large de Gadarfui, dans la Mer Rouge. Un an après le décès de son père, Florise réunit les amis confrères d'Albert Londres pour créer le Prix.
Décerné pour la première fois en 1933, il couronne chaque année à la date anniversaire de sa mort, le meilleur "Grand Reporter de la presse écrite". En 1985, à l'initiative d'Henri de Turenne, le jury a créé un prix Albert Londres de l'audiovisuel.
Florise Albert-Londres a consacré sa vie au souvenir de son père. Sans héritier, elle a légué tous ses biens à l'Association du Prix Albert Londres, reconnue d'utilité publique, afin de perpétuer la récompense annuelle accordée à un jeune journaliste francophone de moins de 40 ans, digne de ses aînés. La volonté de Florise Londres étant que le prix découvre un talent plutôt qu'il couronne une carrière. 
Tous les anciens lauréats forment une association amicale sous la présidence d'Annick Cojean. Henri Amouroux, de l'Institut, présida le jury pendant 21 ans jusqu'en 2006, avant lui Joseph Kessel, de l'Académie Française, était président d'honneur.

Le jury du prix est composé de 18 journalistes et écrivains, auxquels s'ajoutent les lauréats de l'année précédente : Josette Alia, Lise Blanchet, Hervé Brusini, Annick Cojean, Michel Croce-Spinelli, Thierry Desjardins, Jean- Claude Guillebaud, Catherine Jentile, François Hauter, Christian Hoche, Marc Kravetz, Jean- Xavier de Lestrade, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Michel Moutot, Philippe Rochot, Patrick de Saint-Exupéry, Henri de Turenne, Olivier Weber et les lauréats des deux années précédentes.

L'association du Prix Albert Londres est héritière des droits moraux et patrimoniaux d'Albert Londres et de Florise Martinet-Londres. Depuis 1985, elle est administrée par la Scam, Société civile des auteurs multimedia.

Suivre Albert

En direct

Partenaires :